Devenez membre du réseau

Ce Jeudi 21 Septembre les TweetChats faisaient leur grande rentrée chez Bâtisseurs de Possibles sur la thématique du climat de classe. Après un intense et enrichissant échange avec plusieurs enseignants nous tenions à vous rendre un compte rendu, l’intégralité de dialogue est à retrouver avec le #edu4c.

Comment est-ce que vous décrieriez le climat dans votre classe cette année ?

Etant donné que la rentrée était il y a tout juste deux semaines, il est temps de faire un premier bilan sur votre début d’année en classe et le climat qui y règne. Majoritairement les retours sont bons notamment les enseignants qui ont les mêmes élèves que l’an dernier marquant une forme de continuité. Dans certains cas il faut encore prendre ses marques pour poser un cadre bienveillant et serein, pour d’autres l’année a commencé de la pire manière : un climat délétère entre insultes et bagarres.

Comment faites-vous pour l’influencer ?

Effectivement, les cas sont très différents suivant l’enseignant, la disposition de la classe, les élèves … Cependant il faut se demander comment favoriser un climat de classe serein et agréable.

Effectivement, les cas sont très différents suivant l’enseignant, la disposition de la classe, les élèves … Cependant il faut se demander comment favoriser un climat de classe serein et agréable.

Ce qui ressort principalement c’est que pour influencer le climat de classe, il faut y consacrer un temps quotidien et régulier sur l’année. Pour autant, il ne faut pas forcer les choses en essayant de s’imposer à tout prix, si certains élèves sont réticents ou plus compliqués à gérer il ne faut pas les presser mais plus se placer comme un accompagnateur.

Pour certains enseignants cela passe par une écoute active des élèves que ce soit de leurs ressentis, mais aussi en repérant les « leaders » pour s’appuyer sur eux, s’ils sont positifs, afin d’instaurer un climat serein. Dans le but d’inciter à une écoute active une enseignante conseille d’appliquer la Communication Non Violente (CNV) avec ses élèves pour créer un dialogue sur les émotions ressentis et éviter qu’elles envahissent l’espace de travail.

Une ressource pour aller plus loin : http://bit.ly/2hnRhWZ

Combien de temps on y dédie et peut-on s’en passer ?

Maintenant que nous avons vu comment on peut influencer le climat de classe, il est important de savoir combien de temps y dédier !

Au début cela va prendre beaucoup de temps à l’enseignant, certains allant jusqu’à affirmer que les apprentissages ne sont pas prioritaires dans les premiers jours contrairement au climat de classe, jusqu’aux vacances de Toussaint. Ensuite, le travail quotidien doit se persévérer sur l’année afin de conserver ce climat serein et favorable aux apprentissages.

Quels sont les éléments d’un climat de classe favorable aux apprentissages ?

Nous avions envie d’obtenir les conseils des enseignants du réseau Bâtisseurs de Possibles pouvant être donné à des pairs.

Un des premiers conseils qui revient est l’importance de créer une relation saine entre professeur et élèves pour avoir un espace agréable, tout en gardant des attentes claires ! Un moyen d’y parvenir est d’utiliser la CNV dans les dialogues quotidiens et d’adopter une vraie posture d’enseignant-accompagnateur. Toutes les personnes interrogées sont unanimes pour reconnaître que le climat de classe est déterminant pour favoriser les apprentissages.

L’aménagement de la classe est aussi une notion importante à prendre en compte : la disposition des tables, la décoration, la luminosité … Il faut mettre les élèves en condition d’apprentissage optimal, une option d’aménagement qui est revenue est la disposition des bureaux en ilot, il faut que l’environnement de classe soit motivant et flexible !

Une ressource pour aller plus loin : Nos collègues des Cahiers Pédagogiques avaient d’ailleurs publié un numéro spécial qui apportait beaucoup de réponse sur ce sujet (N°523 « Le Climat Scolaire » commandable ici : http://bit.ly/1LJiob6).

Quels sont vos conseils pour gérer les élèves qui ne contribuent pas à la dynamique collective ?

Parce qu’effectivement même si vous appliquez tous ces conseils enrichissants, il se peut que certains élèves soient plus turbulents et peuvent venir perturber cette dynamique collective que vous essayez d’installer.

Une ressource pour aller plus loin : http://bit.ly/2xzAvxW

Beaucoup conseillent de prendre le problème à revers : il ne veut pas s’impliquer ? Dans ce cas, appuyez-vous sur ses goûts, ses envies en travaillant avec lui sur les émotions qu’il peut ressentir. Il faut chercher le pourquoi de son blocage en valorisant ce qu’il fait de bien, cela peut provenir de sa famille et dans ce cas-là il sera essentiel d’ouvrir un dialogue avec eux. Il faut donc prendre son temps avec lui et plutôt que de le laisser sur le côté, essayez de le faire venir vers vous en travaillant avec. Toutefois, une enseignante a tenu à nuancer ce propos, qui était plutôt unanime, en laissant tomber de temps en temps pour ne pas qu’il se sente obligé à faire quoi que ce soit.

Une ressource pour aller plus loin : http://bit.ly/2honCgB

Merci à tous.tes les participants : Nolwenn Guillou, Isabelle Cholat, @eva_soleil, Lois, Christelle Renoux,  Régine Berthois, Christien Bourkache, Maryline Abéguilé, @Alpine05, Stéphanie Filzaine !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez nous

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

Connexion

ou     Créer un compte

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account