Devenez membre du réseau

Qu’est-ce que ça veut dire l’engagement pour les enfants et les jeunes dans les classes des enseignants du réseau Bâtisseurs de Possibles ? Nous leur avons posé quelques questions et nous étions surpris des réponses !

Les enfants et les jeunes sont de plus en plus conscients des enjeux sociétaux et plus engagés que les adultes ne pouvaient le croire. La multiplication des actions visibles n’est que le sommet émergé d’un iceberg : par exemple dans le réseau Design for Change, ce sont plus de 2 millions d’enfants et de jeunes qui ont réalisé leur solution pour améliorer le monde au travers d’une action locale et ont ainsi fait preuve d’un engagement citoyen – malgré la diversité de sujets, la plupart concernent les grands enjeux de Objectifs de Développement Durable de l’ONU. Avec la grande mobilisation des jeunes prévue pour ce vendredi, nous avons voulu donner la parole aux enfants et aux jeunes. Les classes continuent à répondre encore aujourd’hui, mais voici leurs réponses.

Éviter la dispersion : chaque classe interrogée a choisi son enjeux sociétal et environnemental prioritaire !

Les élèves relèvent des défis différents allant d’aide aux enfants des migrants à parler la langue française, passant par l’amélioration de leur cantine, la disparition des TAP (difficile de découvrir des activités) ou la lutte contre le sexisme et le racisme… Ils s’apprêtent ainsi à : réaliser des petites vidéos portant sur des situations courantes vécues par eux–mêmes, à l’école, dans les commerces… en associant gestes/parole et en répétant les mots à connaître pour pouvoir communiquer; faire des ateliers avec les enfants plus jeunes pour les sensibiliser à des questions du racisme; organiser des activités pour découvrir de nouveaux métiers; collaborer avec les cuisiniers afin d’améliorer les menus de la cantine scolaire…

L’état d’esprit du colibris : faire sa part !

Une fois lancées dans la démarche de projet Bâtisseurs de Possibles, les enfants et les jeunes savent qu’ils peuvent contribuer à changer le monde – à leur échelle – et sur les sujets qui les touchent en y apportant des solutions concrètes : “Être Bâtisseurs de Possibles, c’est rendre le monde meilleur en osant les idées folles, c’est aider la Terre, la planète. C’est travailler ensemble avec bonheur, sans faire pfffffff !” “C’est aussi se rendre compte qu’on peut faire des choses qui nous paraissaient impossibles” Et ce n’est pas seulement pour soi, « les enfants peuvent aider les autres, on peut améliorer un problème qui nous touche. » “Ça veut dire d’essayer de faire quelque chose pour le monde, de faire un pas pour le changer.” Ils s’accordent : OUI LES ENFANTS ET DES JEUNES PEUVENT CHANGER LE MONDE ! Le mieux, c’est de faire les choses à plusieurs pour se partager les tâches en se posant des questions sur ce qu’on peut faire nous et où on a besoin d’aide (d’autres élèves de l’école, des adultes proches de nous qui en parleront à ceux qu’ils connaissent (directeur, maire …)) et d’imaginer des solutions. D’ailleurs, d’autres attirent l’attention sur le fait « qu’il y a déjà des jeunes et des enfants qui changent le monde comme les deux soeurs qui ont organisé une manifestation pour lutter contre la pollution plastique à Bali. »

Et l’engagement, qu’est-ce que ça veut dire au fait pour vous ?

C’est tout d’abord choisir ses combats : “Dire : je suis dans le projet et nous allons ensemble le résoudre notre défi.” C’est aussi FAIRE et pas seulement penser : « C’est choisir de faire une action. C’est être partant. C’est nous qui décidons de réaliser un projet. » D’autres attirent l’attention sur le caractère ponctuel d’un projet : “Nous ne savons pas vraiment ce que c’est l’engagement car on ne s’engage que ponctuellement, souvent dans la classe et nos « efforts » ne durent pas en dehors.” D’autres complètent en soulignant l’importance de déjà “s’investir dans quelque chose, ne pas abandonner sa promesse et de donner le meilleur de sois même”. Ce qui semble important, c’est de le faire à travers une démarche structurée où on peut partir des choses qui n’ont l’air de rien « et après ça devient une grande chose. On peut résoudre des problèmes : d’abord les trouver, ensuite imaginer comment le résoudre, faire un plan, réaliser le projet. » Une classe résume : “S’engager c’est dire que tu vas faire quelque chose et tu le fais.”

Et vos élèves ? Nous vous proposons deux activités au choix issues du Kit pédagogique :

Pour le 15 mars, la journée de mobilisation pour le climat lancée par les jeunes, sans aucune incitation de notre part,nous avons pensé que ça pouvait être l’occasion d’ouvrir l’échange sur le sujet du climat de l’engagement des enfants et des jeunes avec vos les élèves. Plutôt que de se focaliser sur les chiffres du rapport de GIEC et des constats et des statistiques dramatiques, l’idée étant de se mettre en action, et d’essayer de savoir ce qu’on peut faire pour changer.

 

 

1/ Débat possible/impossible : Fiche de préparation de l’activité en 1h

 

 

 

 

 

2/ L’activité de découverte de la démarche Bâtisseurs de Possibles

  • Démarrez en leur montrant cette vidéo en introduction
  • Continuez par l’animation de l’activité qui dure 1h (support à imprimer pour les élèves et fiche de préparation pour vous)
  • Partagez une photo de classe avec vos fiches remplies avec le réseau sur le fil twitter en mentionnant le compte @bpossibles ou en nous envoyant des photos à contact@batisseursdepossibles.org

 

 

 

 

 

Merci aux enfants et des jeunes des classes : “Classe”, CM1 Renoux, 300, Classe CE2, Petits Princes 33 de Mme Baret pour vos réponses !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez nous

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

Connexion

ou     Créer un compte

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account