Devenez membre du réseau

Pour que les élèves développent la #créativité, il faut qu’ils se sentent #libres ! S’ils se sentent libres, alors ils prennent des initiatives : proposent des projets, des textes… bref, peuvent être créatifs !

C’est l’une des pistes émises le 13 mars dernier par Stéphanie, Romance, Patricia et Karen qui se sont réunies à distance pour parler de la créativité en classe et à l’école lors de notre régulière « Conversation du réseau ».  Voici donc le résumé en quelques lignes de nos échanges.

Créativité, un moteur de motivation en classe.

La créativité peut aussi être un outil pour favoriser la motivation des élèves dans les apprentissages. Dans la classe de Patricia, ce sont les élèves qui produisent eux-mêmes les textes qui devienent des supports d’apprentissage de la lecture et d’écriture. L’année dernière, par exemple, leur mascotte, qu’un membre de famille a fotographié au Maroc, a servi de support pour une histoire imaginée de toute pièce par les élèves.

Favoriser la créativité des élèves : créer un cadre de confiance qui autorise l’initiative et l’erreur.

La clef étant de laisser cet espace pour que les élèves puissent prendre l’initiative. L’avantage d’accepter les propositions des élèves, c’est qu’une habitude s’installe en classe.  Si on commence dès le début de l’année scolaire, on voit une évolution. Au début de l’année, les textes libres rédigés et lus par les élèves font 4 ou 5 lignes, mais au bout d’une période deviennent des projets d’écriture plus longs et plus ambitieux.
 L’habitude motive aussi d’autres élèves à s’y mettre et être force de proposition. Une initiative telle que’une brigade d’intervention poétiques – BIP – où les élèves viennent réciter des poèmes dans d’autres classes peut donner envie à une autre classe de proposer une BIB – pour raconter des blagues :).
Si l’inspiration manque, une observation peut la re-démarrer. Elle permet d’ouvrir des possibles. En arts plastiques, par exemple, au lieu de demander de dessiner simplement un objet, un travail de recherche sur internet et d’observation avec une prise de photos peut-être mené. Ainsi les productions des élèves seront enrichis.
Pouvoir se tromper dédramatise et autorise à être créatif et ceci pour les élèves et les enseignants – côte à côte. Droit à l’erreur peut prendre concrètement une forme où l’enseignant.e fait l’exercice créatif en même temps que les élèves. En essayant, en se trompant… les élèves apprécient.
Et comment favoriser la créativité chez nous, les enseignant.es ?

Vivre la créativité avant de l’insuffler chez les autres !

Tout enseignant peut libérer son potentiel créatif en cultiver le goût du défi et en changeant de perception sur sa propre créativité !
D’une part, en se rendant compte, que nous sommes tous créatifs. En tout cas, nous avons tous les outils déjà en nous pour l’être. Il « suffit » de se libérer :).
Ceci étant dit, comment fait-on pour libérer son potentiel créatif ?
D’autre part en pratiquant par exemple la rédaction de textes libres, en réalisant de dessins libres… en faisant et essayant des choses sans se sentir jugés.
Ainsi le « Oui, mais… » se transforme en « Si et pourquoi pas ? ».

Et si on est seul dans l’école ?

Ça vaut le coup de persévérer, même si on est seul. A la clé, il y a le plaisir dans son métier !
Pour se sentir moins seul.e ou se remotiver, plusieurs pistes : trouver un binôme avec un.e collègue, c’est déjà faire l’équipe :); partager avec d’autres enseignants du réseau; partager et être transparents avec les familles en expliquant le projet;…

Vous pouvez retrouver l’intégralité de nos échanges ici !

Nous avons également parlé de nombreux sujets : la liberté pédagogique, des équipes « créatives », de l’évaluation des compétences de la créativité, du décloisonnement au niveau de toute l’école, d’un projet où 1h par semaine (la plus difficile) d’autres activités sont proposées par les enseignants et les élèves ne sont plus dans leurs classes, mais s’inscrivent à des ateliers de leur choix. Cette heure la plus difficile est d’ailleurs devenue la plus agréable !

Les ressources et lectures dont nous avons parlé

Qu’est-ce que ça veut dire “Les conversations du réseau ?”

Chaque conversation a un thème. L’idée étant de réunir à distance 3 à 5 enseignant.e.s qui au sein de leur pratique pédagogique travaillent sur ce thème et souhaitent échanger avec d’autres enseignants qui se posent les mêmes questions. Le but du jeu étant de pouvoir mettre en avant quelques pratiques et d’inspirer donc d’autres enseignants.

Pendant le direct, tout le monde peut interragir, poser des questions… Il s’agit en quelque sorte d’une conversation à plusieurs – dont certains sont sur l’écran – pas uniquement de succession de témoignages, même si les exemples concrets sont au coeur des échanges.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez nous

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi

Connexion

ou     Créer un compte

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account